Oui, en effet !

C’est un argument que certaines personnes avancent pour dire qu’arrêter le tabac avec la e-cigarette, c’est remplacer une dépendance par une autre.
Et d’une certaine manière ils n’ont pas tord.

Mais ils n’ont pas raison non plus : ils amalgament, ils simplifient, à outrance, souvent malgré eux.

Il y a plusieurs différences entre la dépendance à la nicotine de la clope et celle de la vape.

D’abord, la dépendance à la nicotine est moins forte dans la vape, parce qu’elle n’est pas renforcée par certains produits présents dans la clope. La vape ne provoque pas ce que les fumeurs connaissent : l’envie d’en refumer une assez vite.

Mais surtout, ce n’est pas la même dépendance.
Les spécialistes distinguent dépendance et addiction.

La dépendance, c’est quand notre corps nous réclame un produit auquel il s’est habitué : il nous fait ressentir un besoin.

L’addiction, c’est une dépendance, mais avec des effets collatéraux : dégradations de la santé, de notre moral, de nos relations…

Le tabac brûlé dans les clopes provoque une addiction : nous sommes dépendants, et en plus notre santé se dégrade… et le fait de le savoir ne nous arrête pas, notre entourage en souffre par tabagisme passif et inconfort, nous sommes prêts à nous ruiner pour continuer et le paquet à 10 € ne nous arrêtera pas !

La nicotine dans les liquides de la vape est certes une drogue créant de la dépendance, mais elle n’a pas d’impacts négatifs pour la santé, ne provoque pas de vapotage passif, n’induit pas de dépenses massives (à part pour les collectionneurs de matos… mais c’est une autre sorte de perversion :-)… même les asthmatiques peuvent vapoter, il a été prouvé par une équipe de chercheurs italiens, après 3 ans de tests, que la vape n’avait aucun effet négatif sur les asthmatiques… ce qui n’est pas le cas de la clope.

 

Donc oui, quand nous vapotons des liquides nicotinés, nous continuons à être dépendants d’un produit qui nous aide à nous concentrer, qui nous fait plaisir, et qui n’a aucun effet pervers.

Ou est le problème ?

Le problème pourrait être philosophique : n’être dépendant de rien peut être un objectif dans la vie, fort respectable.
Certes, mais nous parlons de quoi ?

Nous ne parlons pas d’inviter tous les humains à vapoter et à devenir dépendant de la nicotine.
Nous parlons de fumeurs, qui sont non seulement dépendants mais addicts et qui se ruinent la santé. 
La vape consiste bien à remplacer une addiction dangereuse par une dépendance qui ne l’est pas (ou presque, on ne trouve pas de risques réels aujourd’hui, mais il peut y en avoir… dans tous les cas beaucoup moins que dans les clopes).

Il sera temps, libéré de l’addiction du tabac, de penser à franchir une autre étape si c’est ce que nous voulons : celle de la dépendance à rien.

En attendant, fumer tue 1 fumeur sur 2, la vape n’a tué personne.
Dans ce cas, la dépendance, on s’en fout !

 

Publicités