Dans la vape, nous utilisons le plus souvent des accus IMR (nous laisserons de côté les batteries lipo).
Ils font partie de la famille des accus au lithium, auquel on ajoute du manganèse pour fiabiliser leur chimie.

Ces accus nous sont vendus comme pouvant être recharger 3 à 400 fois.
C’est assez peu : si on consomme l’énergie d’un accu par jour, il ne va durer qu’un peu plus d’un an.

Pourtant, il y a  moyen d’augmenter considérablement cette durée de vie et le nombre de recharges possibles !

 

En pratique : chargez souvent !

Pour optimiser la durée de vie d’un accu, il suffit de le recharger avant qu’il ne soit « vide » et, si c’est possible, de ne pas le charger à fond.

Idéalement, il faudrait charger ses accus quand il reste 40% de charge et arrêter la charge à 80%.

En pratique, s’il est assez aisé de repérer quand un accus atteint environ 40% de charge sur une box électronique, il est par contre difficile de savoir quand l’accu est à 80% de charge, sauf à disposer d’un chargeur qui nous indique l’état de la charge.

Nous pourrons donc faire un compromis : lancer la charge à 40% et laisser le chargeur ou la box arrêter la charge quand elle sera complète.

Ceux qui ont la possibilité de vaper en passthrough, c’est à dire en chargeant l’accu tout en vapant, peuvent le faire sans remord : c’est peut-être bien la meilleure manière de recharger un accu au lithium, à condition toutefois de rester dans les limites de 40 à 80% de charge.
Laisser son mod en passthrough alors que l’accu est déjà chargé est très mauvais pour lui.
Mais charger ses accus en passthrough est une très bonne solution pour optimiser leur durée de vie.

Inversement, ne charger ses accus que lorsqu’ils sont rincés, et les charger à fond, réduit leur durée de vie.

 

 

 

M’enfin ?

Oui c’est assez contre-intuitif cette affaire, n’est-ce pas !
On a en effet l’idée inverse en tête : il faut décharger les accus à fond et les charger à fond pour optimiser leur durée de vie !

Oui, mais non : ça c’était avant !
Cette consigne était vraie (et le reste) pour les accus de la génération précédente, dont la chimie était basée sur le nickel.
Ces accus avaient deux caractéristiques :
– Un effet mémoire : si on les mettait en charge alors qu’ils n’étaient pas vides, ou qu’on ne les chargeait pas complètement, lors des charges suivantes, ils pouvaient ne plus pourvoir se charger ou se décharger complètement.
– Toute charge, même de 20% comptaient pour un cycle complet de charge.

Mais les accus au lithium sont très différents :
– Ils n’ont pas d’effet mémoire.
20% de charge consomme non pas un cycle, mais 20% d’un cycle (en fait c’est même moins, on y reviens…)
– Une décharge complète les détruit.
– Une charge complète réduit leur durée de vie.

Alors quand les fabricants annoncent 3 à 400 cycles de recharge, ce n’est pas tout à fait vrai : il faut comprendre « 3 à 400 cycles de charge si on ne les recharge quand ils sont épuisés et qu’on le recharge à fond ».

Prenons l’exemple des satellites.
Ils fonctionnent avec des batteries d’accus… et les mecs ne vont pas s’amuser à aller les changer une fois par an !
Que font-ils alors ?
Ils chargent les accus très souvent, et ne les utilisent qu’entre 40 et 60% de charge.
En faisant cela, ils arrivent à plus de 70 000 cycles de charge (de 20%), ce qui équivaut à plus de 10 000 cycles de charge complets.

Bref, en ne déchargeant pas trop ses accus et en ne les chargeant pas à fond, même à la louche, on peut décupler la durée d’usage de ses accus.

 

Et pour les box double ou triple accu ?

La règle est la même mais il faut ajouter une contrainte.
Pour que la box marche bien et que les accus soient préservés au mieux, il faut que leurs charges soient égales.

Par exemple il vaut mieux utiliser 3 accus qui ont le même âge et qui ont été chargés aussi souvent, pour que leurs chimies fonctionnent de la même manière.

Du coup, dans ce cas il vaut mieux les charger à fond pour être sûr qu’ils soient au même niveau, sauf si la box est capable de gérer une charge équilibrée pour les 3 accus.
Ce n’était pas le cas jusqu’à il y a peu, mais c’est en train de changer : certaines box intègrent maintenant un module de charge capable de faire ça.

 

 

Pourquoi ???

Sans rentrer dans le détail, c’est la nature de la chimie de ces accus qui explique ça.
La capacité d’un accu se mesure en ampère/heure, mais ce n’est pas l’unité de mesure qui va nous servir à surveiller nos accus.
Nous allons plutôt surveiller leur tension, qui nous ne le savons varie avec la charge : un accu annoncé pour 3,7 volts à en effet une tension réelle de 4,2 volts quand il est chargé à fond, et cette tension baisse en même temps que la charge.

La chime des accus se dégrade énormément quand la tension de l’accu tombe en dessous de 2,5 volts lors de la décharge.
C’est pour cette raison que les box électroniques coupent l’alimentation en dessous de 2,8 à 2,4 volts selon les modèles.
Sur un mod mécanique, il n’y a pas de régulation, donc on peut descendre plus bas et flinguer son accu. Normalement on sent que la puissance baisse soudainement donc on arrête de vaper, mais c’est parfois trop tard.

La chimie se dégrade aussi beaucoup, en charge, entre 4 volt et 4,2 volt, c’est à dire pour atteindre le maximum de charge.
Quand la tension atteint 4 volts, la charge est à peu près de 80 %.
Au delà, on « force » la chimie et elle se dégrade un peu… pas autant que sur une décharge profonde, mais suffisamment pour passer de plusieurs milliers de cycles possibles à quelques centaines.

La chimie se dégrade d’autant plus que la charge est rapide.
Les chargeurs et les box rechargent les accus avec un courant plus ou moins fort, le plus souvent entre 0,5 ampères et 2 ampères.
La règle est simple : plus le courant de charge est fort, plus c’est rapide, mais plus ça use la chimie.
Et donc là encore, il vaut mieux recharger plus souvent et partiellement avec une charge lente que recharger moins souvent et complètement avec une charge rapide.

 

 

Bref ?

Il faudrait en pratique utiliser ses accus entre 3 et 4 volts.

C’est à dire qu’il ne faudrait pas les décharger en deçà de 3 volts ni les charger au delà de 4 volts.
Les box qui indiquent la tension des accus sont des aides précieuses pour ce faire.

En pratique, ça veut dire qu’on va devoir utiliser 2 accus quand on n’en utilisait qu’un, sauf si on a la possibilité de vaper en passthough, en débranchant le cordon quand l’accu atteint 4 volts.

Il revient donc à chacun de décider si ça vaut le coup (ou le coût ^^) d’accepter cette contrainte pour faire durer plus longtemps des accus dont le prix (5 à 10 €) est somme toute modéré.

Personnellement, je fais un compromis : je charge mes accus 18650 quand ils arrivent vers 1/3 de charge, mais je les laisse se charger à fond sur mon chargeur (qui n’indique rien).
J’essaye toutefois d’être plus rigoureux avec les accus 26650, plus coûteux., en les chargeant sur des box qui m’indiquent la tension des accus.

Publicités