Jusqu’à présent, le champion du tirage serré industriel, c’était pour moi Aspire, avec sa série des Nautilus.
Hé bien Innokin l’égale avec cette série T (18, 20 et 22).
Comme dans le cas de Aspire, le secret de la qualité de vape se trouve dans les résistances fournies, remarquable chez les deux fabricants.

 

L’endura nous est présentée dans une boite blanche fermée par un petit aimant, à la manière d’une célèbre marque d’iPhones.

 

Le dos du couvercle contient le mode d’emploi, très simple et complet.
L’endura est une petite vapoteuse d’un diamètre de 18 mm et d’une hauteur de 127 mm une fois assemblée.
En gros c’est l’encombrement qu’un gros stylo plume.

 

La boite d’accessoires contient l’essentiel : une résistance de rechange, un câble pour recharger la batterie, un mode d’emploi plus détaillé, 2 embouts différents, des joints de remplacement et un présentoir en plexiglas.

Pour monter la vapoteuse, il suffit de visser l’atomiseur sur la batterie.

Ce petit présentoir, il est tout simple mais c’est une charmante attention : un(e) vapoteur(se) qui débute saura ou poser sa vapoteuse le soir sans qu’elle risque de rouler ou de tomber.

 

Pour mettre en service l’Endura, il suffit de la remplir d’un bon liquide.
Pour cela il faut dévisser le top cap (support de l’embout) et verser le liquide entre la résistance et le pyrex.

 

Lors de la première utilisation de la résistance, il faut attendre un peu avant de vaper, pour que le coton à l’intérieur s’imbibe bien de liquide.
A ce moment, le réservoir va se vider d’un tiers en 5 minutes.
On peut alors compléter le remplissage et vapoter.

 

Comment ça vape ?

Remarquablement !
En tirant correctement, c’est à dire sans forcer et pendant 2 à 4 secondes, la vapeur est importante (plus que la fumée d’une cigarette) et la sensation est très proche de la cigarette : le hit est présent sans être agressif.
Les saveurs sont remarquablement restituées, quel que soit leur genre : fruits, menthe, gourmands, tabacs, tout passe bien.

La prise en main est agréable et légère, la vapoteuse se range facilement dans une poche stylo de veste ou dans un compartiment de sac à main ou de sacoche, sans fuite.

Un fumeur moyen (moins d’un paquet par jour) tiendra toute la journée avec un réservoir et une batterie pleine.
Au delà il faudra recharger la batterie, et compléter le réservoir de liquide.

 

Arrêter la clope !

Cette vapoteuse est parfaitement adaptée pour la plupart des fumeurs qui souhaitent se mettre à la vape.
En effet, le tirage d’une cigarette est serré : il faut « tirer » l’air pour prendre une bouffée.
La T18 fonctionne selon le même principe et ne change donc pas les habitudes d’inhalation.
Le taux de nicotine du liquide aura intérêt à se situer entre 12 et 18 mg/ml, pour que la sensation de satiété en nicotine soit proche de la cigarette en 12 à 15 bouffées (c’est la moyenne du nombre de bouffées par cigarette).
Avec un liquide moins dosé en nicotine, il faudra vapoter plus pour compenser.

 

Changer la résistance

La résistance tiendra assez longtemps, en fonction de la consommation et des liquides qui encrassent plus ou moins le coton.
Avec des liquides peu chargés, comme les mentholés, elle peut fonctionner 2 mois, voire plus.
Avec des liquides tabacs très chargé, elle tiendra 15 jours.
Avec les autres, ce sera entre les deux, et tout dépend aussi de sa consommations personnelle.

L’endura sera donc assez économe en résistances (6 à 10 € les 5, suivant l’endroit ou on les achète).

Pour changer la résistance, il faut d’abord dévisser la bague en bas de l’atomiseur.

 

Il suffit alors de tirer sur le filetage pour extraire la résistance.

 

 

On en glisse une autre au même endroit, on revisse la bague, et c’est reparti !

 

Un peu de technique

La valeur des résistances est de 1,5 ohm, une valeur bien choisie pour une vape économe en énergie.
Autant qu’on puisse le voir de l’extérieur, elle semble  constituées de 2 bobines de 3 ohms en parallèle et la charge de coton est importante. Quand le réservoir est vide, il reste assez de liquide dans le coton pour 10 à 15 bouffées.

La forme et le nombre de trous dans la résistance permet de vapoter tous les taux de PG/VG existants : les liquides fortement dosés en Glycérine végétale sont en effet plus visqueux et ne passent pas bien dans les petites résistances. Celle de la Endura les avale sans difficulté.

La batterie a une capacité de 1000 mAh et elle est régulée pour fournir toujours une puissance de 14 watts.
La plupart des vapoteuses du même genre ont une batterie non régulée, dont la tension diminue avec la charge.
La vape est alors de moins en moins puissante au fil de la décharge de la batterie.
Avec cette Endura, la vape reste constante jusqu’à ce que la batterie avertisse qu’un rechargement va être nécessaire, qui prendra moins de 2 heures, pendant lesquelles il reste possible de vapoter… mais attaché à un fil.

Trois embouts (drip tips) sont fournis.
Il sont de formes différentes et modifient un peu le rendu : leur tube est plus ou moins large, ce qui modifie un peu le tirage.
Il faut donc les essayer pour trouver celui qui nous va le mieux.
Notons que les deux drip tip en plastique restent propre plus longtemps que celui en acier, qui accroche plus la peau des lèvres.

Pour conclure

Cette machine a vapeur est l’une des meilleures actuellement disponibles dans cette gamme de matériel.
Elle ne concerne pas que les débutants, mais tous ceux qui apprécient la vape serrée et la vapeur froide, par exemple pour disposer d’une petite vapoteuse discrète et légère pour le travail ou une sortie.

Innokin propose 3 versions de la Endura :
– La T18 présentée ici, qui est la plus petite.
– La T20 est pratiquement la même avec un diamètre de 20 mm et 1500 mAh de capacité pour la batterie.
– La T 22 est différente : l’atomiseur passe à 22 mm de diamètre et contient 4 ml de liquide, et la batterie prend la forme d’une box tout en fonctionnant de la même manière, sans réglages inutiles, avec une capacité augmenté à 2000 mAh

Elles vapent toutes aussi bien puisque ce sont les mêmes résistances qui les animent, elles sont à choisir en fonction d’un équilibre entre autonomie et l’encombrement.

 

La plupart des magasins sérieux proposent la T18 en Europe, pour moins de 30 €.
La mienne vient de chez Fasttech pour un tarif pas encore assez serré, mais ça va venir (le prix va baisser vite je pense).

Si vous envisagez l’achat d’une première vapoteuse, préférez rendre visite à un bon magasin de vape, pour pouvoir essayer des matériels et des liquides.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités